top of page

Entre ciel et terre...

Cher lecteur

 

Il y a un certain temps depuis ma dernière lettre. La rentrée scolaire et l'été sont définitivement terminés, et il semble parfois que cet automne ait aussi éteint la lumière dans de nombreuses parties du monde. Je ne vais pas discuter ici de ce que vous connaissez tous trop bien. Au lieu de cela, j'aimerais apporter un peu de réconfort, de douceur et aussi de lumière... de la lumière sur certaines personnes de notre communauté qui sont de véritables héros ! En fait, une héroïne que vous avez rencontrée lors du festival : Nadia Aarab.

Nadia n'est pas seulement passionnée par le développement durable, fondatrice de Clean Shores, travaillant à 100% chez Deep Ocean, mère de 3 enfants... Elle est également la présidente du Conseil Marocain en Scandinavie et dans les pays nordiques et membre du conseil d'administration de Rahma Norway (une organisation caritative). Elle était donc en première ligne lorsque le tremblement de terre a eu lieu à Marrakech. Voici un résumé des actions qu'elle a coordonnées avec Rahma lorsqu'elle était au Maroc pour aider dans les premiers jours après le séisme.

"Rahma a réussi à collecter 2 millions de couronnes norvégiennes, qui ont été utilisées pour aider 3737 personnes (900 familles) dans les régions de Marrakech (Chichaoua) et Taroudant (21 Douars). Nous avons acheté et fourni aux nécessiteux les articles suivants : tentes, vêtements d'hiver, couvertures, matelas, oreillers et produits d'hygiène (hommes, femmes, enfants). Rahma prévoit, ce mois-ci, de fournir un chauffage à ces familles, à cet égard, nos ingénieurs travaillent sur la recherche et le développement pour l'utilisation de l'énergie solaire comme source d'alimentation pour ce projet.

Rahma a également identifié plusieurs projets à long terme ; tous visent à créer des emplois pour les femmes et les jeunes (ces projets sont en cours de conception). Rahma a également commencé à coordonner un certain nombre d'experts dans plusieurs pays européens pour collaborer à la création d'un modèle de construction résistant aux séismes et préservant le caractère culturel et patrimonial de la région."

Nadia est depuis rentrée à Stavanger. Si la terre s'est maintenant calmée, le monde s'est malheureusement embrasé au Moyen-Orient, et son association essaie maintenant de soutenir Gaza.

Avant de vous faire quelques suggestions musicales que j'espère apporteront un peu de consolation et de repos, j'aimerais revenir sur un livre que je présentais dans ma newsletter de mars... Il y avait ce chapitre sur la 7e symphonie de Chostakovitch : Léningrad. Chostakovitch a écrit cette pièce au cours du premier mois du siège de Léningrad. Bien sûr, c'était une œuvre politique, mais quand même... voici quelques mots sur ce qui s'est passé lorsque la symphonie a été interprétée à Léningrad.

"Dans la lumière déclinante de l'après-midi du 9 août 1942, la population affamée est restée silencieuse et s'est préparée à vivre l'un des épisodes les plus mémorables d'une guerre incompréhensible. "Nous étions étonnés par le nombre de personnes ; il pouvait y avoir autant d'individus affamés, privés non seulement de nourriture mais aussi de musique", racontait le tromboniste. Certains spectateurs avaient ressorti un costume, d'autres venaient du front. La plupart étaient maigres et souffraient de dystrophie. Lorsque le concert s'est terminé, non seulement les habitants de Léningrad, mais aussi les soldats allemands ont écouté l'ovation d'une demi-heure d'une ville à genoux."

Nous voici donc en 2023, après Léningrad... Marioupol, Gaza... La musique, l'art et les personnes qui les créent sont plus que jamais nécessaires pour guérir le monde... mais surtout pour éduquer et unir les gens.

Cette lettre transmettra également la voix d'une association musicale humanitaire qui travaille notamment à Gaza, Musicians Without Borders. J'ai reçu leur newsletter le 26 octobre.

"Musicians Without Borders collabore avec des communautés et des musiciens dans des régions en conflit du monde entier, apportant la musique à des enfants et des jeunes vulnérables, y compris en Palestine. Notre travail est basé sur la puissance de la musique et les principes de la non-violence active et des droits de l'homme universels. Nous nous opposons inconditionnellement à la guerre, et nous nous efforçons de contribuer à des sociétés inclusives fondées sur la justice sociale.
Aujourd'hui, nous sommes impuissants et sans voix face à tant de souffrance causée par la violence militaire. Nous pleurons toutes les victimes de cette guerre et exhortons toutes les personnes partout à presser pour un cessez-le-feu immédiat et à prendre soin de toutes les victimes de la violence.
Nous reconnaissons l'injustice fondamentale de l'occupation et de l'apartheid qui ont alimenté ce conflit violent depuis des décennies et conduit à une misère, des traumatismes et des avenirs perdus. Nous soulignons la nécessité urgente de rétablir la justice et les droits de l'homme pour les Palestiniens et de respecter et de garantir la sécurité, la sûreté et la dignité de tous les enfants, les femmes et les hommes de la région.
Nos pensées et nos prières vont à tous les civils, en particulier aux enfants, y compris les enfants de notre beau projet musical en Palestine, Bara'em Ghirass.
Là où cela est possible et approprié, Musicians Without Borders continuera ses activités. Car chaque acte positif compte, cela a de l'importance.

La guerre divise. La musique connecte."

C'était donc la newsletter de l'automne...longue et pas très gaie... beaucoup d'obscurité et toujours un peu de lumière.

"La musique n'a pas son pareil. C'est la pluie qui arrose le désert, le soleil radieux qui éclaire le cœur, et c'est la nuit qui console." Jón Kalman Stefánsson, Entre ciel et terre

Prions pour que la paix revienne

En attendant, je vous adresse mes voeux habituels

Love and Music

Nirina

 

Maroc11.PNG
Maroc22.PNG
Rahma au Maroc(ci-dessus), à Gaza (dessous)
gaza1.PNG
Pour soutenir Rahma à Gaza: VIPPS #72775
leningrad.PNG
musicianswithoutborders.PNG

Plus d'infos sur leur website (programme Bara'em Ghirass enPalestine)

stefansson.PNG
Le livre du mois : Entre Ciel et Terre (traduction du titre en francais)
yoyoma.PNG
bottom of page